Happy Valentine de Sophie Verroest

Happy Valentine de Sophie Verroest (192 p, 15 €)

Armand voudrait danser avec Gisèle. Paul veut juste manger un morceau de génoise crémeuse et rencontre Alice. Léo tente de raconter l’Amour. Mathias veut le vendre. Mia rêve et Hyppolite se remarie. Alice croit en la jeunesse éternelle. Caroline ne croit plus en rien. Emilie, elle, choisit la dissolution.

Qu’ils soient nés après la seconde guerre ou au début du XXIème siècle, tous tentent d’en finir avec la solitude et le manque en ces jours parfois remarquables et souvent ordinaires de Saint-Valentin.

Le brocteur de Jacques Bertin

Le brocteur de Jacques Bertin (192 p, 15 €)

Ecrits au fil des années, d’une main distraite, le soir tard ou dans le train entre deux gares, voici des textes retrouvés dans les vieux cartons. J’espère que mon lecteur s’en amusera autant que je m’en suis amusé. Une de ces nouvelles est plus sérieuse : La gabare.

Je me suis toujours étonné que le paysage de Loire n’ait jamais été utilisé au cinéma comme décor naturel. Un soir, je m’y suis mis. Ayant écrit ce « projet de scénario », je l’ai alors édité à 300 exemplaires que j’ai offerts à mes amis. C’était naguère. On a des lubies…

Le texte Enfin, une bonne nouvelle ! a été publié dans un livre collectif édité à l’occasion du lancement d’un gabarot, gros bateau de Loire, construit par des amateurs, à Chalonnes, en 2016. J’écris tout ça sans prétention et je ris quand je me relis – c’est l’essentiel. C’est ce que je souhaite à mon lecteur. JB